Archives de catégorie : Digital

Facebook Ads Library : la Bibliothèque Publicitaire de Facebook et Instagram

Envie de savoir ce que vos concurrents font en terme de publicité sur Facebook et Instagram ? Besoin d’inspiration pour créer vos propres publicités Facebook et Instagram ? Curieux-ieuse de connaître les campagnes publicitaires Facebook et Instagram des grandes marques ?

N’hésitez pas, consultez la Facebook Ads Library (en Français la bibliothèque publicitaire de Facebook).

Entrez un nom de marque ou de page Facebook et vous verrez s’afficher toutes les publicités Facebook et Instagram de la marque/page. Et tout cela par pays et/ou par plateforme (Facebook, Instagram, Messenger et Audience Network).

Comme le précise Facebook : « Lorsque vous consultez les publicités actives d’une Page, le contenu créatif et le texte des publicités apparaissent. En cliquant sur « Voir les détails de la publicité », vous pouvez accéder à des informations supplémentaires, notamment celles de la section « À propos » de la Page, ou obtenir des renseignements sur le formulaire prospect dans le cadre d’un format publicitaire destiné à l’acquisition de prospects. « 

Transparence oblige, Facebook propose aussi une section spécifique pour les publicités portant sur un enjeu social, électoral ou politique.

Pour ce type de publicité, les résultats incluent les publicités actives et inactives, et couvrent une période de sept ans à compter de la première visualisation des publicités. Ces publicités comportent également un avertissement vous indiquant qui les finance.

A vous de jouer ! C’est ici que ça se passe.

C’est quoi les données personnelles ?

Données personnelles, protection des données personnelles, politique de confidentialité, vie privée… Voilà des termes et expressions dont tout le monde parle, notamment bien sûr à propos d’Internet et des réseaux sociaux.

Mais au fait ? C’est quoi les données personnelles ?

La CNIL définit une donnée à caractère personnel (DCP) ou donnée personnelle comme étant toute information se rapportant à une personne physique identifiée ou identifiable, directement ou indirectement.

Une information ça peut être le nom, l’adresse email, le numéro de téléphone, mais aussi des données moins précises mais qui croisées entre elles peuvent amener à permettre une identification.

Ainsi par exemple donner un prénom et une adresse postale, ou une adresse postale et une plaque d’immatriculation, peut permettre d’identifier une personne de manière indirecte. Ces données sont donc aussi des données personnelles.

Voici quelques exemples de données personnelles courantes :

  • Nom,
  • Prénom,
  • Photo de visage,
  • Lieu de naissance,
  • Adresse email,
  • Adresse postale,
  • Pseudonyme,
  • Numéro de téléphone,
  • Adresse IP,
  • Groupe sanguin,
  • Numéro de sécurité sociale,
  • Numéro de carte bancaire.

Les informations professionnelles des particuliers sont aussi considérées comme des données personnelles (email professionnel, numéro de téléphone professionnel, etc).

En revanche les informations relatives aux personnes morales (nom d’entreprise, adresse d’entreprise, numéro de téléphone de l’entreprise, adresse email professionnelle de l’entreprise, etc.) ne sont pas considérées comme des données personnelles.

Le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) vise à protéger les données personnelles des ressortissants des pays membres de l’Union Européenne, y compris à l’extérieur de l’Union Européenne.

Le RGPD s’applique à toute entreprise ou organisation, n’importe où dans le monde, qui collecte et utilise des données personnelles de ressortissants de pays de l’Union Européenne.

10 informations à retenir sur le digital et les réseaux sociaux en ce début 2020

Hootsuite et WeAreSocial ont publié la dernière version de leur rapport sur le digital qui analyse chaque année les chiffres et les évolutions du digital dans le monde.


Voici 10 informations à retenir de cette édition 2020 :


1) Toujours plus connectés

Nous sommes toujours de plus en plus nombreux, de plus en plus connectés et de plus en plus actifs sur les réseaux sociaux.

Le monde en 2020, ce sont :

  • 7,75 milliards d’individus (contre 7,67 en 2019),
  • 5,19 milliards d’utilisateurs de téléphones mobiles (67% de la planète, soit le même pourcentage que l’année dernière à la même époque),
  • 4,54 milliards d’internautes (59% de la population totale, contre 57% en 2019),
  • 3,80 milliards d’utilisateurs actifs des réseaux sociaux (49% de la population totale, contre 42% en 2019).

2) Toujours plus de temps sur Internet et les réseaux sociaux

Nous passons plus de 6h par jour sur Internet et plus de 2h par jour sur les réseaux sociaux.

En moyenne, le temps passé chaque jour est de :

  • 6h43 sur Internet,
  • 2h24 sur les réseaux sociaux,
  • 3h18 à regarder la télévision,
  • 1h10 sur une console de jeux.

Tous ces chiffres sont en augmentation depuis l’année dernière.

Il est important de noter que les disparités sur le temps passé entre ces différentes activités peuvent être fortes en fonction des régions. Ces activités peuvent aussi être cumulées (Je regarde la télé en surfant sur internet ou en jouant à un jeu vidéo).


3) Internet et population : des disparités notoires

les différences de pénétration d’Internet et des réseaux sociaux entre les différentes régions sont encore très marquées.

L’Asie et l’Afrique sont les régions les plus peuplées mais aussi celles ou la pénétration d’Internet et des réseaux sociaux est la moins forte. Ce sont donc des marchés peu lucratifs à l’heure actuel mais avec un fort potentiel de croissance.

C’est tout le paradoxe de ces marchés : il faut y être présent et anticiper l’activité, tout en ne négligeant pas les marchés plus rentables (Amérique du Nord et Europe).


4) Temps passé par appareil : Le mobile règne sur l’accès à Internet

Progression du mobile, régression du PC, mort de la tablette.

En terme de temps passé sur Internet par appareil (device), le temps passé sur mobile continue à progresser au détriment du temps passé sur ordinateur, mais aussi du temps passé sur tablette. Le marché de la tablette est en effet définitivement mort et enterré.

Conséquence pour les marques : il faut adapter ses outils et sa communication au mobile, pour être sûr de se démarquer et de capter une audience de plus en plus sollicitée.


5) Navigateurs internet : Chrome et Safari représentent plus de 80% du marché

Progression très forte de Safari et de Samsung.

Chrome (PC, Android) et Apple (iPhone, Mac) confirment leur domination sur le marché des navigateurs Internet. Internet Explorer continue à perdre de la vitesse. A noter la forte progression de Samsung Internet (+18% sur un an), boosté par le succès des smartphones de la marque coréenne (il y est installé comme navigateur par défaut).

La domination de quelques navigateurs est un élément plutôt positif pour les marques : cela permet de pouvoir se concentrer sur les navigateurs les plus populaires en terme de design et d’ergonomie de site web ou d’application mobile.


6) Réseaux sociaux : Facebook continue sa croissance

Le leader des réseaux continue sa chevauchée en tête et distance ses concurrents.

Toujours numéro 1 des réseaux sociaux dans le monde (et de loin !) Facebook continue sa croissance. Il est important de noter qu’avec 178 millions d’utilisateurs en plus qu’au début de l’année 2019, Facebook progresse plus rapidement en valeur absolue que la plupart des autres réseaux sociaux, excepté TikTok.

L’audience de Facebook est unique au monde et cela ne se dément pas, malgré les scandales et les nouvelles réglementations.


7) Messageries instantanées : Messenger et WhatsApp continuent à dominer le monde

Le marché des messageries instantanées est relativement homogène : A part pour une poignée de pays, la bataille oppose en général Messenger et WhatsApp.

Facebook et WhatsApp continuent à dominer le monde de la messagerie instantanée et se partage la planète. Seuls quelques pays résistent encore et toujours, notamment la Chine avec WeChat et le Japon, la Thaïlande et Taiwan avec Line (en perte de vitesse en dehors du Japon).

A noter : WhatsApp et Messenger appartiennent à Facebook. C’est donc encore une fois Facebook qui domine le monde, comme aucun média dans l’histoire ne l’a jamais fait.


8) Snapchat résiste

Le réseau social indépendant continue à gagner des utilisateurs, notamment en France et au Royaume Uni.

Malgré la concurrence d’Instagram, Snapchat poursuit sa croissance, notamment en France et au Royaume Uni qui sont respectivement le troisième et le quatrième marché pour Snapchat (après les Etats-Unis et l’Inde). Snapchat est aujourd’hui plus gros que Twitter (382 millions d’utilisateurs en 2020 contre 340 pour la marque à l’oiseau).

A noter qu’à part en Inde, Snapchat est très peu présent en Asie, marché pourtant très dynamique pour les messageries instantanées.


9) YouTube passe la barre des 2 milliards d’utilisateurs

Preuve de l’importance du marché de la vidéo et de la position dominante de YouTube sur ce marché.

YouTube passe en 2020 la barre des 2 milliards d’utilisateurs et devient le second réseaux social au monde à avoir jamais passé ce cap historique (après Facebook bien sûr).

A noter : 1/3 de la population mondiale de plus de 13 ans se connecte au moins une fois par mois sur YouTube !


10) Publicité : les moteurs de recherches dominent mais les réseaux sociaux contre-attaquent !

Découverte de nouveaux produits : Les moteurs de recherche dominent, mais les réseaux sociaux progressent.

En 2020 ce sont toujours les moteurs de recherche qui sont le plus utilisés pour découvrir de nouveaux produits ou services. Mais les réseaux sociaux progressent.

Résultats : les dépenses publicitaires progressent plus vite sur les réseaux sociaux (+ 18% en un an) mais ne rattrapent pas les dépenses sur les moteurs de recherche (127.9 milliards : + 11% en un an). Les dépenses vidéos et display progressent moins rapidement mais sont loin d’être négligeables.

A noter : la télévision et le bouche-à-oreille continue à jouer un rôle important en publicité, se plaçant en terme d’efficacité entre les moteurs de recherche et la pub sur les réseaux sociaux.


Pour plus d’infos sur le Digital dans le monde en 2020 consultez le rapport HootSuite / WeAreSocial accessible ici.

Le Digital en France en 2019

Le nouveau rapport Le Digital en 2019 publié par We Are Social et Hootsuite analyse pays par pays la situation de l’internet, du mobile, des réseaux sociaux et du e-commerce en 2019.

Dans cet article nous nous intéresserons tout particulièrement au rapport concernant la France (Le Digital en France en 2019), mais bien sûr en conservant à l’esprit les données globales ou régionales, à titre de comparaison.

Voici donc ce qu’il faut savoir sur le Digital en France en 2019 :



Démarrons cependant par une approche mondiale et deux chiffres :

57% de la population mondiale est sur Internet et 30% sur Facebook !


  • En 2019, nous sommes 7,67 milliards d’êtres humains, soit 84 millions de plus qu’en 2018.
  • 5,11 milliards d’entre nous, soit 67%, disposent d’un (ou plusieurs) téléphone(s) mobile(s). C’est une augmentation de 100 millions par rapport à 2018.
  • 4,38 milliards (57%) sont connectés à Internet, dont 3,48 milliards (45%) qui utilisent aussi les réseaux sociaux, sur ordinateur et/ou sur mobile. Là aussi les chiffres sont en net croissance.
  • Et enfin, comme nous le verrons tout-à-l’heure, plus de 2,2 milliards de personnes sont aussi inscrites sur Facebook, soit quasiment 30% de la population totale de la planète !

Internet par region

D’une région a l’autre, les chiffres de la pénétration d’Internet varient fortement. Plus de 90% des habitants d’Europe de l’Ouest et du Nord et de l’Amérique du Nord sont connectés, alors qu’en Asie les chiffres oscillent entre 49 et 63% et en Afrique entre 12 et 50%.

Au sein d’une même région les disparités peuvent être profondes. C’est le cas de l’Asie du Sud-Est ou le taux de pénétration varie de 80 % et plus dans certains pays (Singapour, Malaisie, Thailande) à 40% ou moins dans d’autres (Laos, Cambodge, Myanmar).


Pénétration régionale des réseaux sociaux

Il est intéressant aussi de constater que la pénétration des réseaux sociaux est très différente de celle d’Internet. L’Europe est clairement sous-représentée sur les réseaux sociaux (par rapport au taux de pénétration Internet) alors que l’Asie du Sud-Est et l’Asie de l’Est sont sur-représentées.

En clair la plupart des gens qui sont connectés à Internet en Asie du Sud-Est et de l’Est utilisent aussi les résaux sociaux, alors qu’en Europe le fait d’être un internaute ne signifie pas forcément que l’on est aussi un utilisateur des réseaux sociaux.


Audience des réseaux sociaux

Comme nous l’annoncions auparavant, Facebook compte aujourd’hui plus de 2,2 milliards d’utilisateurs réguliérs (qui utilisent le service au moins une fois par mois). En d’autres termes, près d’un être humain sur trois est un membre actif de Facebook !

C’est évidemment un chiffre extaordinaire, sans aucun précédent dans l’histoire des réseaux sociaux ou même des médias en général.

Chaque jour, 1,5 milliard d’individus se connectent sur Facebook. A titre de comparaison, l’audience televisuelle globale de la finale de la Coupe du Monde de Football de 2018 n’était que de 1,12 milliard de téléspectateurs.

Facebook rassemble chaque jours plus d’audience qu’une finale de Coupe du Monde de Football, l’un des événements les plus suivis dans le monde.

Derrière Facebook, on trouve YouTube avec 1,9 milliard d’utilisateurs actifs, puis à nouveau Facebook avec ses deux plateformes de messageries : Whatsapp et Messenger.

Si l’on fait abstraction du Chinois WeChat qui rassemble pourtant plus d’1 milliard d’utilisateurs (mais quasiment que sur la Chine), la cinquième position mondiale revient à… Facebook ! En effet il s’agit d’Instagram (propriété de Facebook depuis 2012) qui atteint un peu plus d’1 milliard d’utilisateurs.


FRANCE

Intéressons nous maintenant à la France :

  • Le nombre d’abonnements mobiles est à son maximum à quasiment 100%.
  • En revanche le nombre d’internautes continue à progresser et atteint désormais les 92% de la population totale.
  • 38 Millions de ces internautes (soit 58% de la population) sont actifs sur les réseaux sociaux, ce qui signifie aussi que plus de 25 Millons ne les fréquentent pas. D’ailleurs la part d’internautes présents sur les réseaux sociaux ne progresse pas cette année, les arrivées compensant sans doute les départs.
  • En revanche le nombre d’utilisateurs des réseaux sociaux sur mobile continue lui de progresser de 6,5% pour atteindre les 33 Millions.

L’ordinateur et le mobile n’ont pas tué la télé, loin de là. Celle-ci est devenue Smart (Smart TV = TV connectée) et 91% des Francais l’utilisent toujours (en moyenne 3 heures par jour), de plus en plus pour regarder YouTube, Netflix ou des films en streaming.


Ordinateur Vs Mobile

Avec seulement 72% d’internautes sur mobile (contre 92% sur ordinateurs), la France n’est bien sur pas Mobile First (= la majorité des connexions se font sur mobile) et encore moins Mobile Only (= la quasi-totalité des connexions se font sur mobile) comme peuvent l’être les pays émergents d’Asie ou d’Afrique.

Il faut noter cependant que la part d’internaute sur mobile, le temps passé sur l’internet mobile mais aussi le nombre d’activités effectuées sur mobiles sont en très nette croissance.


Trafic

En terme de trafic, Google, Facebook et YouTube dominent bien évidemment le classement hexagonal, suvi d’un peu plus loin par Amazon ou Yahoo.

On note cependant la particularité très Française de l’influence massive de l’opérateur téléphonique historique Orange qui se hisse à la cinquième place.

Autre particularité locale, le site de petites annonces Le Bon Coin est le seul site capable de rivaliser avec Amazon en terme d’audience e-commerce.


Palmarès des réseaux sociaux en France

En France le classement mondial des réseaux sociaux s’inverse et YouTube occupe la première place, dominant Facebook en terme d’utilisateurs actifs.

Cela dit, avec Facebook, Messenger, Instagram et Whatsapp, la maison Facebook occupe les 4 places suivantes du classement.

Notons la percée de Twitch (10% d’utilisateurs en France), qui n’était pas dans le classement l’année dernière et entre directement en onzième position, devant des réseaux pourtant très populaires comme Viadeo, Copains d’avant ou encore Badoo.

Il manque à ce classement la plateforme de vidéo Chinoise TikTok qui fait une percée dans le monde entier (déjà 500 millions d’utilisateurs dans le monde) mais ne communique pas encore de chiffres par pays.


Audience Publicitaire

L’audience publicitaire est un chiffre un peu différent du nombre d’inscrit mais qui donne une très bonne idée de l’audience relative d’une plateforme par rapport à une autre.

On peut donc observer :

  • la dominance continue de Facebook en terme d’audience publicitaire,
  • La rivalité Instagram / Snapchat qui évolue de plus en plus en faveur du premier,
  • La puissance de LinkedIn par rapport à Twitter (Sur une cible plus professionnelle).

Le Mobile

Peu d’évolution sur le taux d’équipement mobile car le marché est déjà à saturation (99%). En France, quasiment tout le monde est équipé d’un téléphone mobile. Aujourd’hui les évolutions portent avant tout sur la fréquence d’utilisation et le type de services utilisés.


Les activités sur mobile

YouTube, Whatsapp, Google Map et Fortnite, ou, plus généralement, vidéos, messagerie, services de plans et jeux vidéo sont toujours, et de plus en plus, les principales activités sur mobiles. L’utilisation des services bancaires est, elle aussi, en nette croissance.


Les Apps

Les Français utilisent à peine plus d’un tiers (34 en moyenne) des nombreuses apps (98 en moyenne) installées sur leurs téléphones mobiles.

Autrement dit, 2/3 des apps installées sont immédiatement oubliées par les utilisateurs. Ce rapport souligne l’importance pour les fournisseurs d’apps (e-commerce, banque, transport, etc.) de travailler sur des opérations de fidélisation et de ré-activation des utilisateurs.


Apps les plus populaires

Sans suprise, les apps les plus populaires sont celles du groupe Facebook : Facebook, Messenger, Whatsapp et Instagram, suivies par Snapchat et Waze (Google). A noter que Le Bon Coin est la seule app locale présente dans le top 10. Elle est suivie par deux autres géants americains : Amazon et Netflix.


Apps les plus téléchargées

Si on s’intéresse aux téléchargements, le classement des apps les plus populaires change un peu. On note en particulier la percée de l’app Française Yuka (analyse de produits alimentaires et cosmétiques) qui se hisse à la sixième place.

A noter aussi : l’apparition en dixième position de l’app Video TikTok que nous avons mentionnée plus haut. TikTok ne communique pas sur son nombre d’utilisateurs, mais le nombre de téléchargements fourni pas les plateformes tiers (App Store et Google Play) suffit à prouver qu’il s’agit d’une nouvelle app qui cartonne et qu’il faudra suivre dans les mois qui viennent.


Apps les plus lucratives

En terme de rentabilité financière, le tableau change complètement et au delà des mastodontes Netflix (Films et séries) et Deezer (Musique), on remarque la présence marquée des apps de rencontres : Tinder, AdoptaGuy, Badoo, Lovoo, Happn, Meetic

La quasi-totalité des apps les plus rentables en France sont des services de rencontre !

Google fait aussi une apparition remarquée avec Google Drive, sans doute l’app Google la plus rentable auprès des particuliers.


e-Commerce

En 2019, les Français n’ont plus peur d’acheter sur Internet. 67% des 15 ans et + déclarent avoir déjà effectué des achats ou des paiements en ligne.


Et même ceux qui n’achètent toujours pas sur Internet font souvent une recherche (81%) ou une visite de site (87%) avant de passer à l’acte d’achat. Cela souligne l’importance pour toute entreprise de bien soigner sa présence digitale, mais aussi son référencement.

A noter aussi : une écrasante majorité des achats en ligne se font sur un ordinateur (57%), non pas sur un téléphone mobile (26%). La vente et la publicité sur ordinateurs ne sont pas mortes, loin de là !


Mode et Beauté représentent aujourd’hui la plus grosse catégorie pour le e-commerce en France, devant la catégorie pourtant historique des appareils électroniques et des produits culturels (hello Fnac et Amazon !).


Quoiqu’il en soit, toutes les catégories sont en croissance, car le e-commerce en général connaît bien évidemment une forte croissance en France.


Malgré cela, le e-commerce ne représente en moyenne qu’un peu moins de 10% des dépenses par habitant réalisées en point de vente. L’achat physique domine encore très largement le commerce en France, au détriment de l’achat en ligne.

En conclusion, la France compte de plus en plus d’internautes qui, sur ordinateur ou sur téléphone mobiles, consomment toujours davantage de services et de produits. Mais le potentiel de croissance est encore énorme.




Voila tout ce que l’on pouvait apprendre de l’édition 2019 de Digital in France. N’hésitez pas à poster vos questions et vos commentaires.

Et vous ? Quel est votre profil digital ?