10 informations à retenir sur le digital et les réseaux sociaux en ce début 2020

Hootsuite et WeAreSocial ont publié la dernière version de leur rapport sur le digital qui analyse chaque année les chiffres et les évolutions du digital dans le monde.


Voici 10 informations à retenir de cette édition 2020 :


1) Toujours plus connectés

Nous sommes toujours de plus en plus nombreux, de plus en plus connectés et de plus en plus actifs sur les réseaux sociaux.

Le monde en 2020, ce sont :

  • 7,75 milliards d’individus (contre 7,67 en 2019),
  • 5,19 milliards d’utilisateurs de téléphones mobiles (67% de la planète, soit le même pourcentage que l’année dernière à la même époque),
  • 4,54 milliards d’internautes (59% de la population totale, contre 57% en 2019),
  • 3,80 milliards d’utilisateurs actifs des réseaux sociaux (49% de la population totale, contre 42% en 2019).

2) Toujours plus de temps sur Internet et les réseaux sociaux

Nous passons plus de 6h par jour sur Internet et plus de 2h par jour sur les réseaux sociaux.

En moyenne, le temps passé chaque jour est de :

  • 6h43 sur Internet,
  • 2h24 sur les réseaux sociaux,
  • 3h18 à regarder la télévision,
  • 1h10 sur une console de jeux.

Tous ces chiffres sont en augmentation depuis l’année dernière.

Il est important de noter que les disparités sur le temps passé entre ces différentes activités peuvent être fortes en fonction des régions. Ces activités peuvent aussi être cumulées (Je regarde la télé en surfant sur internet ou en jouant à un jeu vidéo).


3) Internet et population : des disparités notoires

les différences de pénétration d’Internet et des réseaux sociaux entre les différentes régions sont encore très marquées.

L’Asie et l’Afrique sont les régions les plus peuplées mais aussi celles ou la pénétration d’Internet et des réseaux sociaux est la moins forte. Ce sont donc des marchés peu lucratifs à l’heure actuel mais avec un fort potentiel de croissance.

C’est tout le paradoxe de ces marchés : il faut y être présent et anticiper l’activité, tout en ne négligeant pas les marchés plus rentables (Amérique du Nord et Europe).


4) Temps passé par appareil : Le mobile règne sur l’accès à Internet

Progression du mobile, régression du PC, mort de la tablette.

En terme de temps passé sur Internet par appareil (device), le temps passé sur mobile continue à progresser au détriment du temps passé sur ordinateur, mais aussi du temps passé sur tablette. Le marché de la tablette est en effet définitivement mort et enterré.

Conséquence pour les marques : il faut adapter ses outils et sa communication au mobile, pour être sûr de se démarquer et de capter une audience de plus en plus sollicitée.


5) Navigateurs internet : Chrome et Safari représentent plus de 80% du marché

Progression très forte de Safari et de Samsung.

Chrome (PC, Android) et Apple (iPhone, Mac) confirment leur domination sur le marché des navigateurs Internet. Internet Explorer continue à perdre de la vitesse. A noter la forte progression de Samsung Internet (+18% sur un an), boosté par le succès des smartphones de la marque coréenne (il y est installé comme navigateur par défaut).

La domination de quelques navigateurs est un élément plutôt positif pour les marques : cela permet de pouvoir se concentrer sur les navigateurs les plus populaires en terme de design et d’ergonomie de site web ou d’application mobile.


6) Réseaux sociaux : Facebook continue sa croissance

Le leader des réseaux continue sa chevauchée en tête et distance ses concurrents.

Toujours numéro 1 des réseaux sociaux dans le monde (et de loin !) Facebook continue sa croissance. Il est important de noter qu’avec 178 millions d’utilisateurs en plus qu’au début de l’année 2019, Facebook progresse plus rapidement en valeur absolue que la plupart des autres réseaux sociaux, excepté TikTok.

L’audience de Facebook est unique au monde et cela ne se dément pas, malgré les scandales et les nouvelles réglementations.


7) Messageries instantanées : Messenger et WhatsApp continuent à dominer le monde

Le marché des messageries instantanées est relativement homogène : A part pour une poignée de pays, la bataille oppose en général Messenger et WhatsApp.

Facebook et WhatsApp continuent à dominer le monde de la messagerie instantanée et se partage la planète. Seuls quelques pays résistent encore et toujours, notamment la Chine avec WeChat et le Japon, la Thaïlande et Taiwan avec Line (en perte de vitesse en dehors du Japon).

A noter : WhatsApp et Messenger appartiennent à Facebook. C’est donc encore une fois Facebook qui domine le monde, comme aucun média dans l’histoire ne l’a jamais fait.


8) Snapchat résiste

Le réseau social indépendant continue à gagner des utilisateurs, notamment en France et au Royaume Uni.

Malgré la concurrence d’Instagram, Snapchat poursuit sa croissance, notamment en France et au Royaume Uni qui sont respectivement le troisième et le quatrième marché pour Snapchat (après les Etats-Unis et l’Inde). Snapchat est aujourd’hui plus gros que Twitter (382 millions d’utilisateurs en 2020 contre 340 pour la marque à l’oiseau).

A noter qu’à part en Inde, Snapchat est très peu présent en Asie, marché pourtant très dynamique pour les messageries instantanées.


9) YouTube passe la barre des 2 milliards d’utilisateurs

Preuve de l’importance du marché de la vidéo et de la position dominante de YouTube sur ce marché.

YouTube passe en 2020 la barre des 2 milliards d’utilisateurs et devient le second réseaux social au monde à avoir jamais passé ce cap historique (après Facebook bien sûr).

A noter : 1/3 de la population mondiale de plus de 13 ans se connecte au moins une fois par mois sur YouTube !


10) Publicité : les moteurs de recherches dominent mais les réseaux sociaux contre-attaquent !

Découverte de nouveaux produits : Les moteurs de recherche dominent, mais les réseaux sociaux progressent.

En 2020 ce sont toujours les moteurs de recherche qui sont le plus utilisés pour découvrir de nouveaux produits ou services. Mais les réseaux sociaux progressent.

Résultats : les dépenses publicitaires progressent plus vite sur les réseaux sociaux (+ 18% en un an) mais ne rattrapent pas les dépenses sur les moteurs de recherche (127.9 milliards : + 11% en un an). Les dépenses vidéos et display progressent moins rapidement mais sont loin d’être négligeables.

A noter : la télévision et le bouche-à-oreille continue à jouer un rôle important en publicité, se plaçant en terme d’efficacité entre les moteurs de recherche et la pub sur les réseaux sociaux.


Pour plus d’infos sur le Digital dans le monde en 2020 consultez le rapport HootSuite / WeAreSocial accessible ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 − 20 =